L’Ile de la Réunion connaît depuis 2011 un nombre inquiétant d’attaques de requins.
Mais quels sont concrètement les risques par rapport à la pratique de la plongée sous-marine aujourd’hui?

Il est légitime de se poser cette question.
Malgré les drames qui ont endeuillé l’Ile de la Réunion, la plongée sous-marine n’a jamais fait l’objet d’interdiction ou de restriction.
Les autorités préfectorales reconnaissent en effet que les pratiquants des activités proposées par les centres de plongée ne sont pas la cible de ces attaques.

Requin tigre

 

Quelques questions/réponses

 

Sommes-nous exposés à des risques en sortie cétacés?

« Réunion Plongée – Div’ine Run » prend tous les éléments en compte afin de sécuriser les sorties.

Pour les mises à l’eau, deux moniteurs professionnels encadrent la plongée :

  • L’un reste sur le bateau et assure une sécurité en surface.
  • Le deuxième se met à l’eau en premier et s’assure des bonnes conditions de visibilité.

Responsable de la sécurité des plongeurs, il surveille rigoureusement les fonds et sort de l’eau en dernier.
Si la visibilité est bonne, le risque de croiser un requin en chasse est extrêmement rare. Si la situation venait à se présenter, le moniteur aurait néanmoins largement le temps de faire tranquillement remonter les participants sur le bateau.
Si la visibilité est mauvaise, pas de mise à l’eau. C’est la règle ! Pas de prise de risque inutile avec « Réunion Plongée – Div’in Run ».

La durée des mises à l’eau est également réduite afin d’éviter d’éveiller la curiosité d’un requin qui passerait par là. C’est pourquoi celles-ci ne durent jamais plus de 15 minutes au même endroit.
Il est en effet établi que les requins tournent plusieurs dizaines de minutes avant de profiter d’un éventuel moment de faiblesse de leur proie.
Un temps d’observation limité n’est pas pour déplaire aux cétacés qui sont ainsi davantage respectés.

Le groupe à l’eau est surveillé en surface et organisé dans l’eau par les moniteurs professionnels.
Pas de trainard, ni d’aventurier, le groupe est rassemblé autour du moniteur excluant ainsi la probabilité d’être seul dans l’eau.

Une information qui rassurera les plus craintifs : en plusieurs centaines de sorties cétacés, « Réunion Plongée – Div’in Run » n’a jamais croisé la route d’un requin !

En baptême vais-je croiser un requin ?

Non, les sites de plongées pour les baptêmes sont choisis spécifiquement pour leurs eaux limpides et calmes.
Le risque de croiser des requins, quels qu’ils soient, est infime.
Depuis la recrudescence des attaques, nous proposons aux plongeurs qui croiseraient la route d’un requin un remboursement de leur plongée.

A ce jour, tous (plus de 10 000 plongeurs en 4 ans) se sont acquittés du tarif de leur plongée.

En plongée Niveau 1 ai-je une chance de voir des requins ?

Le requin est un poisson mythique pour les plongeurs, magnifique et très mal connu.
Peu d’espèces sont dangereuses pour l’Homme.
Les milliers d’espèces réparties aux quatre coins du monde sont nécessaire à l’équilibre subaquatique puisqu’ils jouent le rôle d’éboueurs et de régulateurs.

En plongée à la Réunion, il est extrêmement rare de croiser des requins.
Les espèces les plus fréquemment observées sont les requins marteaux, les requins baleines et les requins gris de récif. Malgré la Réserve Nationale Marine de la Réunion mise en place depuis 2007, les petits requins sont rarement aperçus.

En Plongée profonde ai-je une chance de croiser la route d’un requin ?

Même en plongée profonde, la probabilité de rencontrer un requin reste très faible.
A la Réunion, les rencontres des plongeurs avec les requins ne s’élèvent qu’à une vingtaine par an pour environ 80.000 plongeurs !
Mais la nature étant faite de surprise, peut être rentrerez-vous de vos vacances sur l’Ile de la Réunion avec des images de requin baleine plein la tête !!